NEWSLETTER N°3 – NOVEMBRE 2015

La libéralisation du marché des laboratoires d’essais et études géotechniques dans le secteur des bâtiments et des travaux publics (BTP), ainsi que le développement fulgurant des projets d’infrastructures routières et immobilières, ont favorisé l’émergence de nombreux laboratoires privés et bureaux d’études géotechniques, exerçant dans ledit secteur, sans être accrédités ni agréés.

Les procédures sont devenues très variées ; et selon l’activité, elles ne reposent sur aucun référentiel validé, pour garantir la qualité et la pérennité des ouvrages et infrastructures routières et immobilières, ainsi que la sécurité des investissements et des personnes.

Cette situation avait amené les pouvoirs publics du Sénégal à mettre en œuvre une série de réformes d’ordre juridique, pour apporter des réponses aux insuffisances constatées dans le processus de sécurisation ouvrages au niveau du bâtiment et des travaux publics ; mais également dans la recherche technologique et l’utilisation rationnelle des matériaux de construction.

Compte tenu des insuffisances toujours constatées, il s’avère nécessaire de compléter et de renforcer le dispositif législatif et réglementaire existant, par l’élaboration de projets de loi et de règlements organisant les laboratoires d’essais et d’études géotechniques dans le secteur des bâtiments et des travaux publics et qui par ailleurs, visera une meilleure articulation et une mise en cohérence des politiques d’aménagement du territoire et de développement économique et social, en vigueur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *