NEWSLETTER N°4 – MARS 2016

La mission d’études de la mise en place d’une structure indépendante d’homologation et d’accréditation des laboratoires et l’érection du CEREEQ en laboratoire nationale de référence que l’État du Sénégal avait confiée au groupement CEBTP GINGER / SCAT Internationale vient de s’achever. Cette mission, coordonnée par la Direction des Routes dans le cadre du Projet d’Appui au Transport et à la Mobilité Urbaine (PATMUR), a enregistré la participation active de tous les acteurs concernés : les directions ou divisions techniques des ministères de l’État, le secteur privé par le biais des organisations patronales et les syndicats d’entreprises, les universités et les consommateurs.

La mission a démarré par un diagnostic de l’état des lieux et de la situation des laboratoires existants. Considérant les objectifs de l’État et de sa vision stratégique de développement en s’appuyant sur des infrastructures durables de qualité et d’accroitre l’intégration des régions dans le tissu économique et social du pays, il a été procédé à un benchmarking élargi à l’international, pour s’inspirer des meilleures pratiques et formuler des propositions adaptées au contexte locale. Des recommandations s’en ont suivi, et ont été débattues et entérinées lors des restitutions au sein des commissions techniques et d’ateliers de partages, en prenant en compte les remarques et suggestions pertinentes des différents acteurs concernés.

 

Read More

NEWSLETTER N°3 – NOVEMBRE 2015

La libéralisation du marché des laboratoires d’essais et études géotechniques dans le secteur des bâtiments et des travaux publics (BTP), ainsi que le développement fulgurant des projets d’infrastructures routières et immobilières, ont favorisé l’émergence de nombreux laboratoires privés et bureaux d’études géotechniques, exerçant dans ledit secteur, sans être accrédités ni agréés.

Les procédures sont devenues très variées ; et selon l’activité, elles ne reposent sur aucun référentiel validé, pour garantir la qualité et la pérennité des ouvrages et infrastructures routières et immobilières, ainsi que la sécurité des investissements et des personnes.

Cette situation avait amené les pouvoirs publics du Sénégal à mettre en œuvre une série de réformes d’ordre juridique, pour apporter des réponses aux insuffisances constatées dans le processus de sécurisation ouvrages au niveau du bâtiment et des travaux publics ; mais également dans la recherche technologique et l’utilisation rationnelle des matériaux de construction.

Compte tenu des insuffisances toujours constatées, il s’avère nécessaire de compléter et de renforcer le dispositif législatif et réglementaire existant, par l’élaboration de projets de loi et de règlements organisant les laboratoires d’essais et d’études géotechniques dans le secteur des bâtiments et des travaux publics et qui par ailleurs, visera une meilleure articulation et une mise en cohérence des politiques d’aménagement du territoire et de développement économique et social, en vigueur.

 

Read More

NEWSLETTER N° 2 – SEPTEMBRE 2015

La première phase de la mission du groupement CEBTP GINGER / SCAT Internationale, relative à l’érection du CEREEQ en laboratoire national de référence (LNR) arrive à son terme. Le 12 aout 2015, le groupement a présenté son rapport final de cette première phase, au PATMUR et à la Direction des Routes en présence de toutes les parties prenantes et représentants concernés de l’administration et du secteur privé.

L’existence d’un laboratoire national de référence est rendu indispensable pour le contrôle des laboratoires privés d’essais et d’études, et  par la nécessité de disposer d’un outil d’arbitrage et de régulation du secteur des laboratoires en matière d’essais et d’études dans les bâtiments et les travaux publics. Il est donc tout à fait logique de commencer l’étude par une phase menant à l’érection du CEREEQ en Laboratoire National de Référence. Après un diagnostic et une analyse de l’existant suivis d’un benchmark sur les pratiques d’ailleurs, le rapport conclut sur des propositions :

  • de cadre juridique ;
  • de chiffrages des besoins en ressources, matériels et équipements ;
  • de plan d’actions étalé sur 5 ans, pour arriver à terme, à un laboratoire national de référence qui sera le levier garant de l’efficacité, de la qualité et de la durabilité des infrastructures au Sénégal.

 

Read More

NEWSLETTER N°1 – 15 AOÛT 2015

PATMUR - AGEROUTE: ERECTION DU CEREEQ EN LABORATOIRE NATIONAL ET MISE EN PLACE D'UNE STRUCTURE INDEPENDANTE DE CONTROLE ET D'HOMOLOGATION DES LABORATOIRES DU BTP (GROUPEMENT CEBTP-GINGER / SCAT INTERNATIONALE S.A)

La qualité et la durabilité des infrastructures reposent sur la mise en place des différents intervenants dans leurs études et leurs réalisations. Parmi ces intervenants, le laboratoire occupe une place primordiale parce qu’il est au cœur de tous les actes depuis la conception jusqu’à la réception des travaux. En effet, le laboratoire, véritable garant de la qualité et de la durabilité, par ses études géotechniques, ses études de formulations, ses expertises, ses essais, ses analyses, etc., constitue le pilier porteur de tout l’acte de construire. Par la détention de la mesure et de son interprétation, il conditionne également la vie à court, moyen et long terme de l’ouvrage. Aussi sa défaillance ou sa faiblesse ne peut être que chaotique pour la qualité et la durabilité des infrastructures. En faisant le pari du développement, l’Etat du Sénégal s’appuie, entre autres,  sur la réalisation d’infrastructures de qualité. Un des actes forts qu’il a posé dans ce sens, est de décider l’érection du CEREEQ en laboratoire national de référence et la mise en place d’une structure indépendante de contrôle, d’homologation et d’accréditation des laboratoires du secteur des bâtiments et des travaux publics au Sénégal.  C’est ainsi qu’à la suite d’un appel d’offre international, le Groupement GINGER CEBTP (FRANCE) et SCAT Internationale S.A. (SENEGAL), s’est vu attribué la mission d’étude de ce projet. Des séries de newsletters mensuelles vous seront proposées pour vous permettre de suivre l’évolution de la mission du Groupement.

 

Read More

ACIAS: ASSOCIATION DES BUREAUX DE CONTROLE TECHNIQUE ET D’INSPECTION AGREES DU SENEGAL

LA SCAT INTERNATIONALE S.A. ASSURE LA PRÉSIDENCE APRÉS 3 ANNÉES DE VICE PRÉSIDENCE ET DE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

Logo ACIAS_2

L’association des bureaux de Contrôle technique et d’Inspection Agréés du Sénégal (ACIAS) vient de renouveler son bureau lors de son assemblée générale du 28 Avril 2008. Monsieur Abdoulaye SENE Directeur Général de SCAT Internationale S.A. est désormais le nouveau président de l’ACIAS pour une durée de trois (03) ans.

ACIAS : SCAT Internationale S.A. assure la Présidence.

L’Association des bureaux de Contrôle technique et d’Inspection Agréés du Sénégal (ACIAS) est un organisme professionnel ayant pour objet principal l’organisation, la promotion et la défense de la profession d’inspection indépendante incluant notamment dans son champ de compétence, les activités d’évaluation de conformité, de contrôle technique, de conseil-prévention, de tierce partie indépendante dans tous les domaines d’activité comme la qualité, l’hygiène, la sécurité et l’environnement. A ce titre, elle a plus particulièrement pour mission l’étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux tant collectifs qu’individuels de ses membres et tant au niveau national qu’international, et en particulier en Afrique.

La qualité de membre implique l’adhésion systématique aux statuts, règlement intérieur et code de déontologie de l’association.
Read More

FORMATION INTERNE – SECURITE INCENDIE

Formation interne de mise à niveau des ingénieurs de la SCAT Internationale S.A.

Dans le cadre de plan de formation annuelle pour le renforcement de ses capacités humaines la SCAT Internationale vient d’organiser une formation de cinq (05) jours de ses ingénieurs en sécurité incendie. Cette formation était constituée de deux modules couvrant l’ensemble de principes de base et la règlements concernant les établissements recevant du public (ERP), les immeubles d’habitation, les immeubles de grande hauteur (IGH), le Code du Travail et les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Les systèmes de sécurité incendie (SSI) ont été également largement traités au cours de cette formation.

Formation Interne : Sécurité Incendie
Dans le cadre de plan de formation annuelle pour le renforcement de ses capacités humaines la SCAT Internationale vient d’organiser une formation de cinq (05) jours de ses ingénieurs en sécurité incendie. Cette formation était constituée de deux modules couvrant l’ensemble de principes de base et la règlementation concernant les établissements recevant du public (ERP), les immeubles d’habitation, les immeubles de grande hauteur (IGH), le Code du Travail et les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Les systèmes de sécurité incendie (SSI) ont été également largement traités au cours de cette formation.

 

LES OBJECTIFS DE CETTE FORMATION ÉTAIENT ESSENTIELLEMENT DE :

  • Faire le point sur :
    • les différentes notions liées à la réglementation de protection incendie, telles que : réaction au feu, résistance au feu, C + D, indice T,
      • les différents textes relatifs à la protection incendie des bâtiments d’habitation, des établissements recevant du public, des établissements assujettis au Code du Travail, aux parcs de stationnement, aux installations classées,
      • le traité d’assurance incendie pour les risques d’entreprises (APSAD).

 

  • Etudier de plus près :
    • les dispositions constructives imposées par la réglementation de la protection incendie relative aux bâtiments d’habitation, E.R.P., IGH, parcs de stationnement et établissements assujettis au Code du Travail,
    • le désenfumage,
    • les réseaux de ventilation,
    • les équipements de protection et de lutte contre l’incendie : extincteurs, RIA, détecteurs. Les contrôles et vérifications de fonctionnement à faire sur ces équipements.
    • les commissions de sécurité.

 

  • Maîtriser les principes de conception et de fonctionnement d’un SSI et en identifier les composants.
  • Appliquer la règlementation, identifier les contraintes réglementaires dans le cadre d’un projet de construction et de réhabilitation

Ainsi la formation était articulée suivant deux module couvrant dans les détails tous les aspects ci dessus évoqués :

PROGRAMME DU MODULE A

Prévention et protection

  • Classification des matériaux et éléments de construction en matière de comportement au feu : réaction au feu, résistance au feu,
  • Classification des façades vitrées, des couvertures en matériaux combustibles, des câbles électriques. Les textes de protection incendie
  • Textes applicables aux bâtiments d’habitation, aux établissements recevant du public, aux établissements assujettis au Code du Travail, aux parcs de stationnement, aux installations classées. Dispositions constructives liées à la protection incendie
  • Bâtiments d’habitation.
  • Etablissements recevant du public du 1er groupe.
  • Etablissements recevant du public du 2ème groupe.
  • Etablissements IGH
  • Etablissements assujettis au Code du Travail (ex. bureaux).
  • Dispositions relatives au désenfumage et à la ventilation.
  • Les fumées : production, mouvements, dangers.
  • Objectifs, principes et contraintes du désenfumage.
  • Techniques de désenfumage des grands et moyens volumes, atriums et des bâtiments à plusieurs niveaux.
  • Le désenfumage des bâtiments d’habitation.
  • Le désenfumage des établissements recevant du public.
  • Le désenfumage dans les IGH
  • Le désenfumage des bureaux non E.R.P.
  • Le désenfumage des bâtiments industriels et commerciaux.
  • La protection contre l’incendie des réseaux de ventilation en habitation et E.R.P. Organisation et fonctionnement des commissions de sécurité
  • Les modalités de recours.
  • Les possibilités dérogatoires.
 PROGRAMME DU MODULE B

Définition, réglementation

  • Textes réglementaires, normalisation
  • Les fonctions de mise en sécurité : compartimentage, désenfumage, alarme, gestion des équipements techniques
  • L’architecture des SSI
  • La conception du zonage
Les composants du SSI
  • Le système de détection incendie (SDI)
  • Le centralisateur de mise en sécurité incendie (CMSI)
  • Les dispositifs actionnés de sécurité (DAS)
  • Les dispositifs adaptateurs de commande (DAC)
  • L’unité de signalisation (US)
  • L’unité de commande manuelle centralisée (UCMC)
  • Les équipements d’alarme
  • Les alimentations de sécurité
Application aux ERP
  • Les magasins et centres commerciaux
  • Les établissements de spectacles
  • Les établissements sanitaires

Application aux IGH

  • Les règles d’installation et de maintenance
  • Les niveaux d’accès Le coordonnateur SSI
  • Le dossier d’identité du SSI
  • Les vérifications périodiques
  • La maintenance
  • Les règles d’exploitation
  • les équipements de protection et de lutte contre l’incendie : extincteurs, RIA, détecteurs.
  • Les contrôles et vérifications de fonctionnement à faire sur ces équipements

ETUDES DE CAS

Read More